Insémination Artificielle avec Donneur anonyme
 
 
Sélection du donneur
 
Le Centre PMA de la province de Luxembourg possède sa propre banque de sperme. Au départ, une publicité informelle a été faite dans l’entourage des médecins et du personnel du service. Actuellement, les donneurs se recrutent par le « bouche à oreille ». Ils ont entre 18 et 45 ans.
 
Ils se présentent au médecin qui à un long entretien avec eux et procède à des examens approfondis.
Ces examens permettent de s’assurer de la qualité du sperme et d’exclure certaines maladies génétiques (mucoviscidose, anomalie des chromosomes) et infectieuses (sida, syphilis, chlamydia, hépatites, cytomégalovirus) qui seraient transmissibles. Les caractéristiques des donneurs sont notées, telles que, groupe sanguin (A B O, rhésus, Krell) taille, physionomie générale.
 
Finalement, 40% des candidats-donneurs sont retenus.
 
Le donneur reçoit un dédommagement de 100 € pour ses frais de déplacement et le manque à gagner.
 
Parmi les motivations du donneur, on relève le plus fréquemment :
               
                ¨ l’altruisme (solidarité masculine, réparation d’une injustice, don à un couple qui pourra satisfaire son désir d’enfant, partage de la joie que le donneur a déjà eu d’être père,…)
                ¨ des raisons d’ordre personnel (recherche de survie, (ré)assurance de la fertilité,…).
 
La congélation du sperme
 
Après cela, il faut encore que le sperme résiste à la cryopréservation (cryo = froid) à –196°C dans l’azote liquide.
 
On « cryopréserve » principalement pour mettre le sperme en « quarantaine », durant 6 mois, avant de retester le donneur pour les différentes maladies sexuellement transmissibles (sida,…) et exclure ainsi tout risque d’infection débutante ou en période d’incubation 6 mois plus tôt.
 
Pour mieux résister au choc thermique, le sperme est dilué dans une solution qui, d‘une part, joue un rôle protecteur contre le gel et, d’autre part, assure un environnement nutritif.
 
Ce milieu est composé essentiellement de glycérol, et de sucre. Le mélange une fois homogénéisé est réparti dans les pailles.
 
Chaque éjaculat permet de remplir environ 6 pailles. Il y a un double système de sécurité pour le repérage des pailles, basé sur des codes de couleurs et de chiffres. Toute erreur de manipulation est donc virtuellement exclue.
 
 
 
Organisation du don de sperme en Belgique
 
En Belgique, à l’heure actuelle, le recours aux inséminations est tout à fait anonyme, tant pour le donneur que pour le couple receveur et l’enfant à venir.
 
Pour une nouvelle grossesse, on utilise généralement le même donneur, sans que l’on puisse le garantir absolument. Le donneur ne saura pas pour quel couple, ni pour quel(s) enfant(s) son sperme est utilisé ou non.
 
Le couple ou l’enfant n’auront jamais la possibilité de connaître l’identité du donneur.
 
Un comptage de la « descendance » (nombre de naissances obtenues avec le sperme d’un même donneur est effectué pour minimiser les risques de consanguinité dans la population.
 
Des statistiques ont démontré que ce risque était de toute façon largement inférieur à la consanguinité naturelle des populations.
 
L’anonymat est préservé par le secret médical absolu et par une organisation particulière de la banque de sperme (dossier particulier, hors circuit hospitalier, le donneur ayant un numéro personnel différent du numéro de dossier,…)
 
Imprimer | PDF | Envoyer